octobre 6, 2022

10 conseils pour des vacances de ski durables

L’hiver n’est plus qu’à quelques jours de nous, et certains d’entre nous rêvent peut-être de vacances au ski.

Pour de nombreux amoureux de la nature, dévaler les pentes et être proche de la nature toute la journée est une expérience unique, le genre de vacances où vous pouvez combiner aventure et loisirs au milieu de paysages époustouflants.

Le changement climatique fait des ravages dans nos montagnes. Notre couverture neigeuse diminue, et des études prévoient que cette tendance se poursuivra dans les années à venir.

1) Réduisez votre empreinte carbone

Réfléchissez à la manière dont vous vous rendrez sur place avant de faire vos valises.

Les transports sont responsables de 57 % des émissions de carbone dans les stations de ski.

Avant d’acheter un vol low-cost, pensez à prendre le chemin le plus long. De nombreuses stations en Europe et aux États-Unis sont immédiatement accessibles en train.

Si l’utilisation du train n’est pas envisageable depuis l’endroit où vous vous trouvez, pensez aux alternatives à l’avion, comme le covoiturage ou le bus, qui réduiront votre empreinte carbone.

2. Débarrassez-vous de votre voiture.

C’est une station qui ne nécessite pas l’utilisation d’une voiture.

Une fois arrivé à destination, en supposant que vous n’ayez pas choisi une station de ski sans voiture, profitez du service de navette pour vous rendre sur les pistes.

De nombreuses stations proposent des services de navette gratuits, dont certains sont entièrement électriques et sans carbone.

3. Misez sur les stations respectueuses de l’environnement.

De nombreuses stations de ski s’engagent désormais à réduire leur impact sur l’environnement.

Certaines se sont même fixé des objectifs ambitieux de neutralité carbone.

D’autres, comme Laax en Suisse, montrent déjà l’exemple et exploitent leur station entièrement à l’aide d’énergies renouvelables.

Certains éco-labels peuvent vous aider à identifier les stations qui présentent d’excellentes exigences en matière de durabilité.

La certification Green Globe est une éco-certification mondiale que certaines stations de ski ont obtenue.

L’accréditation Flocon Vert en France est un autre label à surveiller. Cet écolabel, maintenu par le groupe Mountain Riders, n’a reconnu que quelques stations françaises.

4. Recherchez un lieu de séjour respectueux de l’environnement.

Avant de réserver vos vacances, vérifiez si le centre de villégiature que vous comptez visiter propose des hébergements écologiques.

Là encore, les écolabels peuvent vous aider à trouver l’hôtel vert idéal pour vos vacances à la montagne. Cependant, gardez à l’esprit que certains propriétaires de chambres d’hôtes n’investissent pas dans une certification alors qu’ils regorgent d’écolabels.

Dormir vert est bénéfique, mais cela ne signifie pas que vous devez négliger vos fondamentaux. Lorsque vous quittez votre location, éteignez le chauffage, réduisez votre consommation d’eau et éteignez les lumières.

5. Restez sur la bonne voie

Une fois sur les pistes, vous avez peut-être envie de faire du freeride.

Même si vous ne le remarquez pas, veillez à ne pas déranger la faune et la flore présentes.

Les montagnes abritent une incroyable biodiversité, et les animaux ont du mal à survivre en hiver. La nourriture étant rare, ils préfèrent se cacher dans des endroits où ils peuvent trouver rapidement de la nourriture tout en restant à l’abri des prédateurs.

Par conséquent, les resquilleurs doivent faire attention à ne pas les importuner. Cela pourrait augmenter involontairement leur niveau de stress et leur faire dépenser beaucoup d’énergie, ce qui est particulièrement précieux pendant les mois d’hiver.

6. Limitez vos déchets au maximum.

Selon l’organisation française Mountain Riders, 150 tonnes de déchets sont déversées chaque année en montagne. 40 % de ces déchets pourraient être recyclés, et 36 % sont jetés dans la nature par les touristes.

Le meilleur déchet, comme chacun sait, est celui qu’on ne crée pas. Alors, sur les pistes, apportez vos favoris de voyage « zéro déchet ».

Voici quelques exemples :

Faites de votre bouteille réutilisable un ami.

Si vous vous arrêtez pour boire un verre, n’utilisez pas de pailles.

Apportez votre pique-nique dans votre boîte à lunch écologique préférée.

Si vous ne pouvez pas arrêter de fumer en altitude, emportez votre cendrier de poche.

Des systèmes de tri sélectif sont également utilisés dans de nombreuses stations. Faites votre part et assurez-vous que le système fonctionne de la même manière que chez vous, ou adaptez-vous au programme de recyclage de la station pendant votre séjour.

7. Consommez des aliments d’origine locale

Vos émissions de carbone liées au voyage ne s’arrêtent pas à votre arrivée à destination. En tant que voyageur, ce que vous mangez et buvez représente 17 % de vos émissions.

Manger en saison et localement peut donc vous aider à réduire votre « empreinte alimentaire » de carbone, surtout si vous pensez que le transport des aliments à une altitude plus élevée augmente intrinsèquement les émissions.

Après une longue journée sur les pistes, profitez-en pour déguster des spécialités locales et essayer des recettes authentiques et apaisantes.

8. Choisissez des équipements de ski respectueux de l’environnement.

Lorsqu’il s’agit de sports d’hiver, l’équipement et les vêtements sont essentiels.

Si vous êtes débutant ou si vous ne skiez qu’une fois de temps en temps, la location d’équipement est la meilleure option.

Vous économiserez du temps et de l’argent en n’ayant pas à vous déplacer avec votre équipement, et vous réduirez également votre empreinte carbone. En outre, la location de votre matériel vous garantit des matériaux de haute qualité et un équipement bien entretenu.

Si vous possédez déjà des skis ou si vous choisissez d’investir, utilisez des équipements respectueux de l’environnement et entretenez-les avec des matériaux écologiques pour garantir une bonne glisse.

9. Évitez les modes rapides.

Investir dans des vêtements durables est peut-être plus coûteux, mais c’est nettement plus écologique que d’acheter du nouveau matériel chaque année pour des vacances de ski de six jours.

Avant de vous lancer dans l’achat d’un nouvel équipement de ski, envisagez de louer ou d’acheter un équipement de ski d’occasion.

Si vous avez besoin de nouveaux vêtements de ski, recherchez des marques qui privilégient les textiles certifiés biologiques ou recyclés et suivent des pratiques commerciales éthiques. Elles sont là pour vous habiller de la tête aux pieds.

De nombreuses entreprises durables, telles que Picture Organic et Patagonia, proposent des services de réparation à vie.

10. Des activités à faible teneur en carbone

Oubliez les activités motorisées et racoleuses pour les activités d’après-ski.

Est-il vraiment nécessaire de monter à bord d’un hélicoptère pour aller skier ? Envisagez de ralentir le rythme et de participer à l’une des activités sans carbone de votre station.

Il existe de nombreuses méthodes pour observer les montagnes sous un angle nouveau, du parapente aux raquettes à neige.

Que faites-vous pour rendre vos vacances à la montagne un peu plus écologiques ? Laissez vos suggestions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.